Les élu(e)s de Thales Rungis/Toulouse demandent un renforcement du télétravail

En cette fin d’année difficile pour tous, les élus de l’établissement Rungis/Toulouse et les représentants syndicaux se réunissent pour communiquer.
Suite à l’annonce gouvernementale du 29 octobre 2020 disant que le télétravail « n’est pas une option » mais « une obligation » pour les travailleurs, salariés ou indépendants qui peuvent exercer leur activité à distance ; et depuis la communication de la direction d’établissement du 4 novembre 2020, l’ensemble des élus et mandatés du CSE ont tenu une position ferme :

Pour tous les salariés volontaires, y compris l’ingénierie, le télétravail est possible jusqu’à 5 jours de télétravail par semaine.

Constatant le maintien de la communication de la direction permettant une application du télétravail à géométrie variable et après nombre de demandes infructueuses de l’ensemble des organisations syndicales, le texte ci-après, remis à la direction le 1er décembre, était celui que nous voulions voir adresser à tous les salariés :

« Suite à l’évolution du protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise, actualisé au 29 octobre 2020, et pour contribuer au maximum à la lutte contre la circulation du virus Covid-19 tout en continuant à servir nos clients et à maintenir et préserver nos activités, l’ensemble des consignes sanitaires mises en place dans nos établissements reste applicable. Elles doivent toujours être strictement respectées.
Le télétravail est possible pour tous les salariés volontaires après entretien et accord du manager, jusqu’à 5 jours par semaine, sous réserve de remplir les conditions suivantes :
 Avoir des activités réalisables en télétravail en adéquation avec le nombre de jours demandés ;
 Disposer des moyens informatiques nécessaires aux activités en télétravail ;
 Ne pas désorganiser le déroulement des activités en équipe.
Si vous pensez remplir ces conditions, faites-en la demande écrite vers votre manager copie votre RH.
A noter que les salariés vulnérables peuvent demander à passer en télétravail à 100% en accord avec le Service de Santé au Travail (sous réserve de disposer des conditions compatibles au télétravail). »

Nous avons tenu cette position commune et resterons vigilants à tous les échelons dans l’application des règles édictées par le gouvernement et l’entreprise en cas de pandémie, notamment sur le télétravail, l’activité partielle et le soutien à l’emploi.

Pour certains coefficients, le panel de 5 personnes mini n’étant pas atteint, aucune donnée ne sera disponible

Imprimer cet article Télécharger cet article