La CGT de Thales LAS revendique 3.2% d’augmentation des salaires pour 2021

Lors de la réunion du 11 février chaque organisation syndicale représentative de LAS a présenté ses revendications. Les premières propositions de la direction de LAS seront annoncées lors de la réunion du 4 mars.

La CGT a défini ses revendications en contestant fortement la note de cadrage Groupe que nous jugeons inacceptable, et aussi en prenant en compte la situation du pouvoir d’achat en France et la forte baisse annoncée de la part variable des cadres malgré les très bons résultats économiques de Thales LAS (9.4% de rentabilité).

Nous revendiquons :

  • Une application des mesures au 1er janvier
  • une meilleure répartition des richesses par une politique salariale ambitieuse avec  une vraie solidarité de l’actionnaire à l’ouvrier
  • que la limite donnée dans la note de cadrage du groupe à 1,5% ne soit pas prise comme un maximum

Une politique salariale ambitieuse permettra de maintenir l’attractivité de Thales LAS et aussi de reconnaitre les efforts fournis par les salariés dans la situation difficile de 2020.

Les mesures demandées par la CGT de LAS sont :

  1. Budget global de 3% hors budgets spécifiques avec :
  • Augmentation Générales pour tous de 2% avec talon de 50€
  • Budget d’Augmentations Individuelles de 1% de la masse salariale
  • Intégration de la part-variable des I/C au taux cible dans le salaire de base et à défaut garantie d’une part-variable globale supérieure à 90% du taux cible
  • Plancher sur le 13ème mois des mensuels de 2500€ (y compris les apprentis et alternants)
  1. Budgets spécifiques :
  • Salaires de base +15% au-dessus des minima conventionnels de la métallurgie pour tous les salariés
  • Budget exceptionnel de rattrapage des salaires pour les établissements au bas de la fourchette
  • Engagement de la direction de dépenser l’intégralité du budget de 0.15% prévu par le Groupe pour corriger les inégalités F/H
  • Budget de 0.3% (de la masse de la population) pour des rattrapages de carrière chez les jeunes de moins de 32 ans pour compenser les écarts lors de l’embauche
  • Budget dédié aux promotions et mobilité de 0.2% de la masse salariale globale pour éviter que les promotions soient prises dans l’enveloppe du service et donc sur les collègues
  1. Autres mesures :
  • Paiement intégral de la journée de solidarité
  • Restitution sous forme de tickets restaurant de la participation employeur à la restauration pour les jours en télétravail
  • Incitations financières pour des transports plus respectueux de l’environnement :
    • Abonnement transport pris en charge à 100%,
    • Indemnité kilométrique pour les vélos et le covoiturage comme prévu par la loi (forfait de mobilité durable)
    • Installation de bornes de recharge gratuites pour les voitures électriques sur tous les sites
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.