Montage des caméras, mieux payé à THALES Elancourt qu’à Saint-Héand. Pourquoi ?

Pour la CGT, la reconnaissance des qualifications (formation initiale + expérience professionnelle + formations continues, …) est essentielle pour garantir un déroulement de carrière avec une progression de coefficient et de salaire.

Des salarié(e)s d’Angénieux ont passé 6 mois à se former à Elancourt pour être capable de transférer le savoir-faire de TOSA à leurs collègues de St-Héand et ainsi rapatrier une charge de travail. Pourquoi alors que cette production se passe bien, les opérateurs(trices) n’ont pas une classification et un salaire équivalent à celui d’Elancourt ? Leur capacité à former leurs collègues n’a pas non plus été prise en compte.

Thales met toujours en avant un paiement au poste, alors pourquoi cette injustice. Nous ne pouvons accepter des salariés de Thales LAS soient considérés comme des sous-traitants et donc pas reconnus au même niveau.

 

Télécharger le tract : 2018 – Tract LAS Angenieux avril VS4

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *