Projet Accord Télétravail

Compte-rendu de la réunion de négociation du 12/10/2020

Qui négocie ?

Les Organisations Syndicales (OS) qui participent à la négociation sont les OS représentatives au niveau Groupe à savoir : CGT, CFDT, CGC et CFTC.

La feuille de route de la CGT

Notre feuille de route CGT Thales s’est construite suite à l’enquête télétravail que nous avons menée durant l’été auprès de tous les salariés du Groupe et qui a recueilli plus de 6000 réponses.

Il ressort qu’un nouvel accord devrait :

  • Distinguer le télétravail exercé en temps de crise et le télétravail classique,
  • Sécuriser la notion de volontariat du salarié,
  • Interdire une généralisation du télétravail sur une semaine entière,
  • Encadrer la déconnexion et la charge de travail.
  • Garantir la prise en charge par l’employeur des frais liés au télétravail.

Les propositions que nous en avons tirées sont dans le tract ici: https://coord.cgtthales.fr/2020/09/teletravail-resultats-definitif-de-lenquete-cgt/

Que dit le nouveau projet ?

Suite aux premières réunions de négociation la Direction a modifié l’accord en 3 parties pour distinguer le télétravail habituel et régulier, le télétravail ponctuel et le télétravail exceptionnel – mode pandémie, circonstance exceptionnelle. C’est un point qu’un certain nombre d’entre vous nous ont fait remonter au travers de l’enquête que nous avons menée.

Dans le 1er projet de la Direction, on percevait une volonté de généraliser le télétravail. La notion de volontariat restait mais pas le choix des jours de télétravail. Le manager, qui jusque-là acceptait ou refusait le télétravail, devenait l’initiateur du télétravail. Cela devient un autre mode d’organisation du travail (qui se met en place déjà sur certain site au mépris de tout accord avec la mise en place de « smartworking » – la Direction nous dit avoir une mauvaise interprétation du « smartworking »).

Le positionnement quasi unanime des organisations syndicales à fait en sorte que le télétravail revienne bien au volontariat et à l’initiative du salarié. Bien entendu, le télétravail, aussi du fait de son accroissement, nécessite de l’organiser